de l'exotérisme à l'ésotérisme, venez arpenter les chemins de la connaissance et du savoir en ce lieux de partage.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'origine des anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaillene Alexiel
Admin
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Là ou mon Cœur me porte

MessageSujet: L'origine des anges   Sam 13 Oct - 18:48

Alors, avant de commencé on range tout ce que l'on connais ou crois savoir sur l'origine des daemon...
Pour commencer je vous invite à lire ces deux documents.

Êtres hybrides détenteurs de savoir en Mésopotamie et en Grèce : éléments de comparaison entre Apkallu et Telchines
La transmission du savoir en Mésopotamie ancienne

L'origine de la genèse (1 à 9) que l'on connait est un mélange de trois textes sumériens:

-épopée de la création
-livre de Gilgamesh
-livre d'Enoch

La genèse (5-18 à 5-29) montre la filiation de Enoch et de noé. Noé n'est autre que Gilgamesh des textes sumériens. Enoch n'était pas hebreux mais summerien.

Enoch est l'appellation hebraïque de "en men dur anna" (enmerudanki) n'est autre que le prince sumérien de Sippar. Sippar est une ville d'Irak ayant comme appellation actuelle "abu habbath", elle est située à 30 km au sud de Bagdad.

Le prince de Sippar comme tout les rois de l'époque bénéficiait des conseils d'un "apkallu" qui peut être comparé à nos anges gardien. Enoch servait le dieu solaire "samash" et son apkallu se nommait "utu'abzu". "utu'abzu" était en outre, le protecteur de la ville de Sippar.

N.B.: utu est une transcription sumerienne qui correspond à samash qui est son équivalent en akkadien. L'akkadien est la langue qui a succédé au summerien

Il est clair que le véritable Enoch ait été sumérien, car à l'époque où le prince de Sippar a vécu, les hébreux étaient un peuple primitif et semi nomade, ils vivaient en clans et ne connaissaient pas l'écriture. Ils n'avaient aucune structure religieuse ou sociale.
Les textes relatant du récit de Enoch se situent entre 2400 et 2300 av.JC.
Nous gardons une trace de cette période le nom de "EL" qui est soit dérivé de "enlil" (dieu de l'air chez les sumeriens), soit il s'agit d'un dieu "ouranien" dénommé "el" (dieu du ciel).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dementiae.fr1.co
Kaillene Alexiel
Admin
avatar

Messages : 229
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Là ou mon Cœur me porte

MessageSujet: Re: L'origine des anges   Sam 13 Oct - 18:50

Abordons maintenant deux mensonges décrit comme étant des vérités... abraham et l'exode.

Les peuples sémites (amorite et hittite) vivait en périférien de l'empire summerien. Il y avait des échanges et du commerce entre ses différents peuples. Plusieurs croyance étaient partagé par ses différents peuple et la culture summerienne s'étandaient donc sur plusieurs pays avoisinant.
Au alentour de 1800 av.JC viait un homme nommé "abram" (abraham ou ibrahim que nous connaissons) originaire de la ville de "ur" (c'est un summerien et pas un hébreux) et chef d'un clan prospère reçut un message de "enlil" (EL) qui lui demanda de quitté son pays et de rejoindre l'actuelle Palestine qui à l'époque était appelé Canaan. Il est à noté que entre 2000 et 1750 av.JC une majeur partie des tribus araméenne se rendirent à canaan. C'est à cette époque que le peuple hebreux adoptèrent l'écriture. Ils commencèrent la retranscription de leur tradition à ce moment là. L'écriture hebraïque tel que nous la connaissons fis sont apparition au 3ème siècle av.JC.

Abram était donc sumérien et de ce fait polythéiste. Il avait une prédilection pour le dieu enlil. Car quand on habite dans un endroit désertique vénéré des divinité lier à la mer par exemple n'a pas beaucoup de sens. En rejoignant canaant, abram au même titre que ses compatriote enmenèrent avec eux leur culture et tradition tel le récit de la création du monde et les apkullu par exemple. Il suffit de quelque génération pour que cet apport soit intégré dans la tradition hébraïque.

Le peuple hébreux n'était pas monothéiste à la base. Ils étaient ce que l'on nomme "hénothéiste" Pour faire simple, ils ne niaient pas l'existence des différentes divinités mais devaient choisir une seule divinité à vénéré. Cette pratique à évolué et à créer une hiérarchie en priviliégeant clairement une entité. C'est suite à celà qu'ils pratiqueront la monolâtrie. Il y aura un dieu dominant représentant l'identité nationale et les autres dieu seront considéré comme étant les ennemis du dieu national.
Deux passage en font mention: "exode 20-2 et deutéronome 5-7"
On est loin de l'image bienveillante et tolérante décrite dans les préceptes des textes sacré, mais en présence de texte totalitaire digne des plus grand dictateur.. Nous sommes face à un interdit pur et simple. Se rajoute à cela une reflection sur l'utilité des différents dieux et sur l'aspect culturo-économique. Le peuple hébreux étant nomade ou semi-nomade, ils vivaient de lélevage plus que de l'agriculture. Le choix, d'un dieu unique sans représentation et donc transportable partout était préférable car il demandait un clergé réduit et donc au final il était moins couteux pour la communauté.
El (enlil) était partout, le ciel et l'air était présent autour d'eux et c'est naturellement qu'il l'adoptèrent comme étant le dieu unique.

Alors maintenant abordons le second point qui est celui de l'exile. Dans la bible il est question d'une captivité en Egypte et d'une fuite permettant un retour en terre promise. Ce récit se retrouvé dans "l'exode". D'un point de vue historique ce récit n'est pas crédible. Le peuple hébreux à bien été captif non en Égypte, mais à Babylonne. Cette déportation à eu lieu de 587/588 à 538/533 av.JC. Le roien règne à l'époque était nabuchodonosor II. La confrontation d'idéologie marquera le peuple juif et cela conduisit à terme à l'idéologie du talmud et de la Kabbale. La religion babylonniènne est héritière elle aussi de sumer et à conservé les notion que le peuple hébreux à lui rejeté et condamné. La notion "d'apkallu" est très présente. Si cette notion est devenue familière au peuple hébreux, il s'épanuira de façon spectaculaire lors de leur détention.
Le nom des anges sera un héritage de cette captivité tel "GBR" entité summerienne accompagnant la déesse ninhursag lors de la fabrication des humains. "GBR" nous est connu sous l'appellation "gabriel", il en va de même pour "uriel" apkallu de la ville de "ur". Il est à noter que la plupart des entité passèrent ainsi dans la culture hebraïque.

Une chose amusante est a noter: les plumes d'oiseaux sont une évolution naturelle des écailles. les ancêtres des oiseaux étaient des reptiles, tel le ptérodactyle.
Alors on est à se demandé s'il n'en va pas de même pour nos ange et démon....l'un représenté avec de belles ailes blanches en plume et l'autre avec de belle ailes de cuir.
Il n'y a pas de place pour le hasard...quand on sais que les sumeriens avait connaissance du big bang (voir le livre d'enoch) près de 5000 ans avant l'apparition de cette théorie.

N.B.: si vous en avez l'occasion lisez les 3 versions de ce livre

Enoch1 qui est la version slave (qui contiens deux version distincte)
Enoch2 qui est la version éthiopienne (qui offre le plus de détail sur les anges rebelles)
Enoch3 qui est la version juive (cette version est la plus importante et la plus fantaisiste des trois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dementiae.fr1.co
 
L'origine des anges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapelets et Neuvaines à Saint Michel Archange et aux Anges
» Hymne = Gloire à toi, Seigneur des anges
» L'origine de la mer...
» NEUVAINE A SAINT MICHEL ET AUX NEUF CHOEURS DES ANGES
» origine géographique de l'immigration bretonne en armorique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dementiae :: l'antre :: histoire, mythologie,..... :: les daemons-
Sauter vers: