de l'exotérisme à l'ésotérisme, venez arpenter les chemins de la connaissance et du savoir en ce lieux de partage.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le fraisier des bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaillene Alexiel
Admin


Messages : 229
Date d'inscription : 09/09/2012
Localisation : Là ou mon Cœur me porte

MessageSujet: le fraisier des bois   Mer 12 Sep - 12:06


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Faisant depuis longtemps l'objet de cueillette dans les bois, cette plante était utilisée comme teinture, aliment ou pour ses vertus médicinales (décoctions, tisanes, sirops, onguents de toutes les parties de la plante : les Romains en faisaient des masques de beauté). Elle est introduite et cultivée dans lesjardins européens vers le xive siècle pour ses vertus curatives ou pour être mangée. À la Renaissance, les hommes dégustaient la fraise des bois au vin, et les femmes à la crème.
À la fin du xvie siècle, d'autres espèces à petits fruits sont rapportées (l'espèce aromatique Fragaria virginiana par Jacques Cartier) tandis que Fragaria moschata, au fruit plus gros, tend à supplanter la fraise des bois dont les petits fruits sont trop fragiles s'écrasent à la cueillette et au transport. Nicolas de Bonnefons, dans Le jardinier françois en 1655, ne recense que quatre espèces cultivées.
Cultures, hybrides : en 1711, Amédée François Frézier parvient à ramener du Chili 5 plants mâles de Fragaria chiloensis. Quelques plantations sont envoyées en Bretagne au jardin botanique de Brestet trouvent dans ce climat océanique, proche de celui de leur biotope d’origine, un milieu favorable à leur culture. En 1740, le botaniste Antoine Nicolas Duchesne observe que de beaux fruits sont obtenus lorsqu'un fraisier du Chili est cultivé près d'un fraisier de Virginie. Ce croisement spontané, qui se produit notamment en Bretagne, en Angleterre et aux Pays-Bas, est à l'origine d'un nouvel hybridequi associe la saveur de Fragaria virginiana et la grosseur du fruit de Fragaria chiloensis et qui possède un parfum d'ananas à l'origine de son nom botanique : Fragaria × ananassa Duch.
Le fraisier des bois est alors définitivement supplanté en France par Fragaria x ananassa qui est cultivée de manière intensive sur la presqu'île de Plougastel-Daoulas à partir des années 1760.
Ainsi, dire que les fraisiers ont été introduits en Europe par Frézier est un abus de langage. Frézier a introduit une espèce particulière, dont les faux-fruits étaient plus gros que ceux de Fragaria vesca, la fraise des bois qui se trouve généralement dans les bois sinon dans les forêts. Mais il existe et existait des espèces de fraisiers originaire d'Europe. Néanmoins, l'hybride Fragaria × ananassa est à l'origine de toutes les fraises à gros « fruits » modernes et des fraisiers non remontants.
C'est une plante mellifère, très visitée par les abeilles. Quand il a poussé sur un sol pollué, le fraisier fait partie des plantes qui peuvent avoir accumuler de l'arsenic, sous toutes ses formes (l'arsenic a été beaucoup utilisé comme pesticide, notamment en Amérique du nord où il l'est encore abondement sur les terrains de golf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dementiae.fr1.co
 
le fraisier des bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» teinter le bois....
» Polypodium vulgare L. (Réglisse des bois)
» Bâton en bois..
» Gueule de bois :(
» Limite entre les Monts du Forez et les Bois Noirs ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
dementiae :: l'antre :: les bases :: le jardin-
Sauter vers: